affiche jnh2017

La Journée Nationale contre les Hépatites 2017 en Alsace

COMMUNIQUE DE PRESSE

Journée Nationale de lutte contre les Hépatites

20 JUIN 2017

sous l’égide du  Ministère de la SantéMNS

 logo SELHVA 2017 HD SOS hépatites Alsace Lorrainebanner-stras
logo mulhouse
 logoHUSofficiel 2015-2

 

LES HEPATITES VIRALES ET LES MALADIES DU FOIE: 

SE FAIRE DEPISTER POUR ETRE ACTEUR DE SA SANTE,

CONTROLER,  GUERIR ET PROTEGER LES AUTRES !

Les hépatites chroniques B et C concernent 500 000 personnes en France, et  25 800 personnes en Alsace. La moitié des personnes ignorent leur maladie qui est le plus souvent silencieuse. En l’absence de dépistage et de traitement, ces hépatites chroniques peuvent évoluer vers une cirrhose et/ou un cancer du foie.

Une personne informée et dépistée réduit les risques de transmission du virus. Une personne guérie ne contamine plus.

Le Rapport national 2016 de Recommandations sur la prise en charge thérapeutique et le suivi de l’ensemble des personnes infectées par l’hépatite C propose que chaque adulte se fasse dépister au moins une fois dans sa vie en complément des tests de l’hépatite B et du VIH.

Cette année nous proposerons ainsi un dépistage des maladies du foie par un examen rapide et non invasif (le FibroScan) ainsi que  l’orientation des personnes sur leur statut sérologique des hépatites B et C et du VIH par des Tests Rapides d’Orientation Diagnostique (TROD) en 20 à 30 minutes, au cours des journées du 31 mai et du 20 juin à Strasbourg et plusieurs autres actions d’information et de prévention avec des TROD, de mai à juin 2017, dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin pour échanger et accompagner la population.

En France plus de 7 000 nouvelles contaminations surviennent chaque année. Plus de 2 000 sont évitables grâce au « traitement pré exposition » (vaccination) contre l’hépatite B.

Les hépatites B et C, sont responsables de 4 000 morts chaque année en France et d’un mort toutes les 30 secondes dans le monde ! C’est  plus que les accidents de la route, et 12 fois plus que le Sida aujourd’hui ! 

Les traitements actuels avec les antiviraux à action directe permettent de guérir plus de 95% des patients atteints d’une hépatite chronique C avec l’élimination définitive du virus. Pour l’hépatite B les traitements permettent de contrôler la multiplication du virus et de limiter la progression de la maladie.

L’alcool, le surpoids, l’obésité et le diabète sont des facteurs de risque qui peuvent favoriser les problèmes hépatiques et provoquer également une cirrhose et/ou un cancer du foie.

Informez-vous,  Agissez, Venez faire un test !

Télécharger le Dossier de Presse complet

Télécharger l’Affiche et le programme de la JNH 2017 en Alsace

Programme des actions Bas-Rhin

 

 

Date Horaires Lieu Action
Jeudi 27 Avril 10h-16h Université de Strasbourg

Place des Nobel

Stand d’information et de prévention + proposition de Dépistage par TROD
Mardi 16 Mai 10h-17h Hall d’accueil du Nouvel Hôpital Civil des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Stand d’information et de prévention

+ proposition de Dépistage des maladies du foie par FibroScan

Mardi 23 Mai 10h-17h Hall d’accueil du Site d’Hautepierre des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Stand d’information et de prévention

+ proposition de Dépistage des maladies du foie par FibroScan

Mercredi 31 Mai 9h-18h Centre Commercial Auchan Hautepierre Stand d’information et de prévention + proposition de Dépistage par TROD et FibroScan
Lundi 26  Juin 10h30-17h EPSAN Brumath

Self du personnel et cafétéria des résidents

Stand d’information et de prévention auprès des résidents
07 ou 09 Juin

A confirmer

10h30-14h30 Centre administratif de la Ville de Strasbourg Stand d’information et de prévention auprès des personnels + proposition de Dépistage par TROD
Mardi 20 Juin 10h-18h Pont du Marché devant la

Place des Halles

Stand d’information et de prévention + proposition de Dépistage par TROD et FibroScan

 partenaires JNH Bas Rhin

 Programme des actions Haut-Rhin


Date Horaires Lieu Action
Lundi 24 Avril 11h-17h Université de Haute Alsace

Campus Illberg à Mulhouse

Stand d’information et de prévention + proposition de Dépistage par TRODs
Mardi 25 Avril 11h30-13h30 Université de Haute Alsace

Campus Fonderie à Mulhouse

Stand d’information et de prévention

 

Mercredi 26 Avril 11h30-13h30 Université de Haute Alsace

Campus IUT à Mulhouse

Stand d’information et de prévention

 

Jeudi 04 Mai 9h-12h Aléos, Résidence à Saint-Louis Stand d’information et de prévention auprès des résidents + proposition de Dépistage par TRODs
Jeudi 04 Mai 14h30-18h Aléos, Résidence La Rochelle à Mulhouse Stand d’information et de prévention auprès des résidents + proposition de Dépistage par TROD
Mercredi 17 Mai 13h-17h Dispositif « Garanties jeunes » Centre Régional Information Jeunesse (CRIJ) à Mulhouse Action d’information et de prévention auprès de groupes de  jeunes de 18 à 25 ans relevant du dispositif « Garanties jeunes »  + proposition de Dépistage par TROD
Jeudi 18 Mai 9h30-11h Centre socioculturel Pax à Mulhouse Echange autour d’un café-santé à destination des habitants de ce quartier
Jeudi 18 Mai 14h30-18h Aléos, Résidence Vauban à Mulhouse Stand d’information et de prévention auprès des résidents + proposition de Dépistage par TROD
Lundi 22 Mai 9h-13h Dispositif « Garanties jeunes » Centre Régional Information Jeunesse (CRIJ) à Mulhouse Action d’information et de prévention auprès de groupes de  jeunes de 18 à 25 ans relevant du dispositif « Garanties jeunes » + proposition de Dépistage par TROD
Vendredi 02 Juin

A confirmer

17h-00h Université de Haute Alsace Festival « Chipo’zik » Stand d’information + proposition de Dépistage par TROD
Jeudi 08 Juin 11h-15h Hall d’accueil du Centre Hospitalier Emile Muller à Mulhouse Stand d’information et de prévention
Jeudi 15 Juin 9h30-11h Centre socioculturel Pax « Lieu d’accueil parents enfants » à Mulhouse Echange autour d’un café-santé à destination des parents d’enfants en bas-âge de ce quartier

 

partenaires JNH Haut Rhin

logo-soiree-18-janvier-2017-pass-selhva-sos-hepatites

Soirée d’information sur la santé des populations en situation de précarité en Alsace

Organisée par

·         le Service Expert de Lutte contre les Hépatites Virales d’Alsace (SELHVA),

·         la Coordination des PASS d’Alsace

·         l’association SOS hépatites Alsace-Lorraine.

Cette soirée s’est tenue le :

Mercredi 18 janvier 2017 de 19h à 23H00

au Forum de la Faculté de

Médecine de Strasbourg.

Voir le Programme de la soirée

Ouverture   

 Dr Alexandre FELTZ, Adjoint au Maire de Strasbourg en charge de la santé

Voir les présentations des intervenants : version_pdf

SELHVA -CHAFFRAIX Épidémiologie Hépatites – DOFFOEL Coordination et Formation 18 JANVIER

NASSIRI – Maladies et précarité

L.MICHEL – Psychiatrie, addictions et précarité – Strasbourg 2017

MSA -RONDEAU LUTZ – précarité 2017

REVAULT COMEDE – Migrations et Précarité Accès aux droits et aux soins – Strasbourg SOShépatites18janvier2017 v2

ROYANT – Problématiques de Santé des patients précaires

PAROLE SANS FRONTIERE – CAYEMITTES – Exil et santé mentale VF

A venir dès autorisation de l’intervenant

TRYLESKI

Pr. Michel DOFFOEL

Coordonnateur médical

Service Expert de Lutte contre

les Hépatites Virales d’Alsace

(SELHVA)

Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Nouvel Hôpital Civil – Pôle Hépato Digestif

1 place de l’hôpital

67091 Strasbourg cedex

03 69 55 06 59

SELHVA@chru-strasbourg.fr

Page internet SELHVA

Mr. Frédéric CHAFFRAIX

Coordonnateur administratif SELHVA

Président

SOS hépatites Alsace-Lorraine

23 rue de la1ere Armée

67000 Strasbourg

alsace.lorraine@soshepatites.fr

http://alsace.lorraine@soshepatites.fr

Dr. Francois NASSIRI

Coordonnateur médical

 

Coordination des Permanences d’Accès

aux Soins de Santé (PASS)

Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

1 place de l’hôpital

67091 Strasbourg cedex

Coordination.PASS@chru-strasbourg.fr

 

logo-sos-hepatites-alsace-lorraine-10-ans-ja2

SOS hépatites Alsace Lorraine fête ses 10 ans : 2006-2016

Nous venons de fêter nos 10 ans le 20 décembre 2016 lors d’une soirée festive qui a regroupés tous les bénévoles et partenaires qui ont favorisés la place de l’association de patients dans notre territoire.
Vous trouverez ci-après le discours d’ouverture de notre président fondateur et toujours actuel, Frédéric CHAFFRAIX.

Mesdames et Messieurs, chers bénévoles, chers élus, chères salariées, chers partenaires,
C’est avec un immense plaisir que nous vous retrouvons aujourd’hui pour cet évènement.
Nous avons souhaité vous réunir aujourd’hui car ce 20 décembre est une date particulière pour nous, c’est la date anniversaire effective de la prise en compte par le tribunal d’instance de la création de l’association. Alors bien entendu, elle tombe pendant les congés scolaires et en période de fêtes de fin d’année mais c’est aussi dans ce contexte que nous avons dû nous mettre en selle il y a 10 ans. Je me souviens d’ailleurs bien de cette période puisque nous devions envoyer notre première demande de subvention à la DRASS avant le 31 décembre alors que nous n’étions pas rodés à cet exercice. Ce qui me permet de saluer et d’excuser une personne qui a beaucoup compté dans le lancement de l’association et fait beaucoup pour nous, comme pour d’autres, le Dr Eric SCHWARTZENTRUBER aujourd’hui à l’ARS Occitanie et qui vous salue. C’est avec des hommes et des femmes passionnés, comme lui et comme vous tous ici que nous pouvons fêter cette anniversaire aujourd’hui ensemble !
Vous êtes ou avez tous été des membres ou partenaires actifs, qui nous ont permis de mettre un peu plus de lumière sur les hépatites, d’informer la population, de combattre les préjugés et dieu sait qu’il y en avait en 2006 des préjugés et qu’il peut encore en rester à l’heure actuelle. Ce combat qui nous a animés dès le premier jour, et qui nous anime encore aujourd’hui avec des ressources différentes et notamment grâce au travail efficace et rigoureux de nos 3 salariées (Lisa, Elodie et Sophie). Nous avons su évoluer tant dans notre manière d’appréhender les différents enjeux de santé publique et leurs évolutions que dans notre organisation interne et dans les relations de partenariat que nous avons su nouer.
10 ans !
Chez nous on dit « ça va mieux en le dix ans » ! Effectivement, c’est toujours mieux pour un patient de s’exprimer et de dire ce qu’il ressent et ce qu’il a, pour pouvoir l’aider et l’accompagner. L’association favorise cette expression, par exemple faire une liste des éléments à demander au médecin et ne pas sortir avant de les avoir posés. Mais est-ce que ça va mieux en dix ans ? Oui je pense, car nous avons participé à l’amélioration du dépistage, beaucoup d’hépatants C guérissent aujourd’hui et les hépatants B vivent mieux avec leurs maladies et leurs traitements. Mais il nous reste encore tellement de chemin à parcourir pour accompagner les nombreux malades dans leur hépatite ou leur maladie du foie.
Nous devons aussi promouvoir le dépistage universel et c’est dans ce sens qu’est partie l’idée depuis Strasbourg du projet de la campagne nationale SavoirCguérir qui associe la musique à la santé pour toucher la population et dont vous allez découvrir dans quelques instants et en exclusivité le clip vidéo de la première chanson du double single écrite et chantée par Jewly qui sortira en février 2017 et ou certains bénévoles de SOS hépatites ont été de remarquables acteurs !
Il y a eu tellement d’actions, de projets réalisés par les uns et les autres durant ces 10 ans tant en Alsace quand Lorraine que je ne saurai choisir certains évènements parmi d’autres. Je vous laisse donc visionner le non moins exhaustif diaporama préparé pour retracer quelques-uns de ces moments forts.
Je tiens également à rendre hommage à 3 personnes malheureusement disparues trop tôt des suites de leur hépatite, Maurice LINDER, fondateur sans qui l’association n’aurait pas vu le jour, Angélique CARVALHIDO qui nous a portés pour développer des actions dans le Haut-Rhin et partie beaucoup trop tôt dans sa 25eme année, et Aline LAUNARO, une femme hépatante qui a mené un combat sans relâche en Moselle en animant un groupe de paroles régulièrement jusqu’à sa disparition. L’association peut leur dire merci.
Je ne peux pas finir ce discours sans remercier déjà nos financeurs, ainsi que plusieurs personnes présentes aujourd’hui et en premier une qui a toujours favorisé la place du patient et celle de SOS hépatites et avec qui j’ai l’immense plaisir de travailler aujourd’hui : le Pr Michel DOFFOEL responsable du SELHVA (encore une dizaine d’année ?). Sans vous également nous ne serions pas tous là aujourd’hui. Souvenez-vous du 11 décembre 2006 où nous avions organisé une réunion d’information en vue de créer l’association en présence de François HABERSETZER et Michel BONJOUR. Céline, à mes côtés depuis la première heure, et moi avions rencontré mon toujours fidèle vice-président Richard DIAZ, Maurice et d’autres pour propulser l’association que nous connaissons aujourd’hui. Je n’oublie pas Jean Philippe LANG qui a fait le lien dès 2005 avec Pascal MELIN, président de la Fédération SOS hépatites. Et tous les autres qui ont donné de leur temps bénévole pour l’association Carmen, Marie Jeanne, Armand, Jean-François, Thomas, Marie-Françoise, Rachel, Anne-Marie pour qui j’ai une pensée particulière aujourd’hui, Corinne, Armelle, Michèle, Huguette, Martine, Sylvie, Pascal, Nadine, Olivier, Sandrine, Serge, et tant d’autres autres.
Merci à tous de votre engagement pour l’association et à nos côtés depuis ces 10 ans.
La lutte continue.

Voir le diaporama des 10 ans de l’association.
Et bientôt retrouvez sur nos réseaux sociaux, le clip John Doe réalisé par JEWLY, notre marraine, avec les bénévoles de l’association au profit du dépistage universel des hépatites.

Offre d'emploi SOS Hépatites recrute

Offre d’emploi : Secrétaire administratif/ve et comptable

Offre d’emploi

(Recrutement Clos)

 

Sous l’autorité du Président régional ou de la personne mandatée par ce dernier et en lien avec le Bureau Régional, elle est en charge de :

Gestion administrative :

  • Faciliter le fonctionnement de la structure et de la tenue des activités.
  • Gestion et suivi du courrier.
  • Classement, organisation et archivage.
  • Suivi des fournitures et réapprovisionnement.
  • Suivi des convocations auprès de la médecine du travail.
  • Convocation aux différentes réunions et compte-rendu réunions.
  • Participation et élaboration de différents courriers.
  • Suivi des différents dossiers administratifs et financiers.
  • Gestion et suivi du fichier adhérents.
  • Participation à la gestion du site internet (wordpress) et des réseaux sociaux de l’association.

Gestion comptable :

  • Suivi des congés des salariés.
  • Envoi des fiches de paie.
  • Rédaction documents fin de contrat.
  • Gestion et traitement des chèques (réalisation remises de chèques).
  • Edition devis et factures.
  • Collecter et vérifier les pièces comptables courantes (factures, clients et fournisseurs, justificatifs de frais…).
  • Suivi des demandes de remboursement de formation à l’OPC.
  • Participation à l’élaboration de documents financiers.
  • Saisie Comptable sur Ciel

Compétences

  • Organiser le travail.
  • Gérer l’information et l’organiser avec un classement efficace pour l’ensemble de la structure.
  • Etre force de proposition d’outils de suivi.
  • Savoir collecter, traiter et transmettre les informations oralement et par écrit.
  • Connaissances et autonomie informatique : Excel, Word, logiciel, Internet, messagerie.
  • Connaissances de la comptabilité générale.
  • Gestion du temps et des priorités.

Qualités :

  • Organisation/Anticipation
  • Réactivité
  • Rigueur
  • Comprendre les besoins des différents interlocuteurs.
  • Capacité d’adaptation.
  • Discrétion.
  • Savoir travailler en équipe.

Caractéristiques du poste :

  • Participe aux réunions d’équipe et, le cas échéant, aux réunions du Bureau Régional, du Conseil d’Administration et à l’Assemblée Générale de l’association.
  • Travaille en lien avec les bénévoles, les salariés, les prestataires et les responsables de l’association.
  • Participe ponctuellement aux actions et aux activités de l’association.

Conditions générales d’exercice de l’emploi:

L’emploi requiert :

  • Une grande disponibilité
  • Une aisance en secrétariat et en gestion administrative
  • Des connaissances de base en comptabilité
  • Une maîtrise des outils informatiques : internet, mailings, suite bureautique Office (Word, Excel, Powerpoint,…)

Obligations professionnelles

  • Devoir de réserve, de confidentialité et de respect de l’éthique de l’association.
  • Obligation de participation à la formation initiale des bénévoles.
  • Participation aux réunions d’équipe.
  • Participation aux événements de la vie associative.

Conditions de travail

  • CDI (Période d’essai de 2 mois renouvelable)
  • Horaires modulables (temps partiel 24h hebdomadaire)
  • Date d’embauche : le 05/09/2016
  • Rémunération : 1030€ brut / mois
  • Tickets restaurant
  • Mutuelle

Contact(s)

Frédéric CHAFFRAIX, président

Modalités de candidature

Date limite : 02/09/2016

CV + lettre de motivation à
emploi.alsace@soshepatites.fr

TROD

Les TROD VHC sont (enfin) autorisés, en avant !

Après 5 ans d’attente, et à l’heure du dépistage et du traitement pour tous de l’hépatite C, les arrêtés concernant l’utilisation des Tests Rapides d’Orientation Diagnostique (TROD) VIH et VHC ont été publiés au JO :

2 arrêtés

–       46 Arrêté du 1er août 2016 fixant les conditions de réalisation des tests rapides d’orientation diagnostique de l’infection par les virus de l’immunodéficience humaine (VIH 1 et 2) et de l’infection par le virus de l’hépatite C (VHC) en milieu médico-social ou associatif

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032967651&dateTexte=&categorieLien=id

 Extrait :

 » Publics concernés

Les TROD de l’infection par le VHC ou à VIH 1 et 2 n’ont pas d’indication pour le dépistage de ces infections en population générale. Peuvent bénéficier prioritairement du TROD de l’infection par le VHC ou à VIH 1 et 2 les populations et les personnes les plus exposées au risque de transmission du VHC ou du VIH 1 et 2, telles que définies dans les avis de la Haute Autorité de santé (2).
Sont ainsi notamment concernées :

– pour l’infection à VIH : les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), les personnes hétérosexuelles ayant eu plus d’un partenaire sexuel au cours des 12 derniers mois, les populations des départements français d’Amérique, les personnes consommant ou ayant consommé des substances psychoactives par injection, les personnes originaires d’une zone de forte prévalence, notamment d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes, les personnes en situation de prostitution, les personnes détenues, les personnes transsexuelles, les personnes dont les partenaires sexuels sont infectés par le VIH ;
– pour l’infection par le VHC : les personnes consommant ou ayant consommé des substances psychoactives, les personnes originaires d’une zone de forte prévalence, les personnes détenues, les personnes vivant avec le VIH, les personnes ayant au moins un autre facteur de risque (antécédent de transfusion, situation de précarité, pratiques sexuelles traumatiques, réalisation d’un tatouage ou d’un piercing…)… »

–       47 Arrêté du 1er août 2016 déterminant la liste des tests, recueils et traitements de signaux biologiques qui ne constituent pas un examen de biologie médicale, les catégories de personnes pouvant les réaliser et les conditions de réalisation de certains de ces tests, recueils et traitements de signaux biologiques

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032967712&dateTexte=&categorieLien=id

Appel à projets

La DGS a également lancé un appel à projets pour soutenir l’activité de dépistage rapide par TROD VIH et TROD VHC réalisée par les associations auprès des populations les plus exposées.

http://social-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/lancement-d-un-appel-a-projets-national-relatif-a-l-activite-de-depistage-du  

Extrait

« Le financement des dépistages réalisés dans le cadre de cet appel à projets est assuré par le FNPEIS.

Le montant plafond fixé pour la couverture financière du projet par le FNPEIS est fixé à 32€ par personne bénéficiaire de l’intervention; que cette intervention consiste, chez une même personne :
– en un dépistage par TROD VIH seul,
-en un dépistage par TROD VHC seul,
-ou en deux dépistages par TROD VIH et VHC.
Ce montant permet notamment de couvrir le surcout lié à la mise en œuvre ou à l’élargissement de l’activité
visée, constitué notamment de :
– l’achat des TROD marqués CE ;
– les frais liés à leur utilisation (formation du personnel, traitements des déchets, counseling, …);
– les frais d’organisation (nationale / locale) du dépistage, d’encadrement du personnel participant et d’évaluation.
L’appel à projets ne financera pas les coûts d’investissement immobilier… »
Ministere de la Santé

Nouvelle circulaire sur la prise en charge des AAD

Nouvelle circulaire sur la prise en charge des AAD du 10 Août 2016.
(INSTRUCTION N° DGOS/PF2/DGS/SP2/PP2/DSS/1C/2016/246 du 28 juillet 2016 relative à l’organisation de la prise en charge de l’hépatite C par les nouveaux antiviraux d’action directe (NAAD)).
http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2016/08/cir_41189.pdf

Voici quelques éléments de cette circulaire :

« La RCP est composée au minimum d’un médecin hépatologue, d’un microbiologiste (ou interniste), d’un pharmacien et d’un professionnel de santé en charge de l’éducation thérapeutique.
Elle comprend en tant que de besoin, un médecin exerçant en Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), un médecin exerçant en Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD), un médecin exerçant en unité sanitaire et, dans la mesure du possible, un travailleur social et un attaché de recherche clinique.

La RCP apprécie pour chaque patient s’il présente un niveau de risque élevé de transmission (les usagers de drogues avec partage de matériel, les personnes détenues, les femmes ayant un désir de grossesse, toute autre personne pour laquelle la RCP estime le risque de transmission élevé).
La RCP a un rôle de conseil thérapeutique auprès des praticiens qui adressent les demandes.

Elle ne constitue pas une prescription et n’a pas vocation à être un levier de contrôle pour limiter l’accès au traitement de patients pour des raisons autres que médicales.

La délivrance par la PUI d’une initiation ou d’un renouvellement de traitement comportant au moins un NAAD nécessite que soient respectées :

– les conditions de prescription figurant à l’AMM à savoir : prescription d’origine hospitalière et par un médecin spécialiste autorisé : hépato-gastro-entérologue, interniste, infectiologue,
– les conditions de prise en charge par l’Assurance maladie énumérées dans les arrêtés d’inscription aux collectivités 6 et arrêtés de prise en charge au titre de la rétrocession 7 , à savoir une initiation de traitement conditionnée à une RCP et pour les indications thérapeutiques suivantes:

Le traitement, en association ou non (en fonction de la spécialité concernée) avec d’autres médicaments, de l’hépatite C chronique 8 chez l’adulte présentant un stade de fibrose hépatique F2, F3 ou F4 ;
Le traitement, en association ou non (en fonction de la spécialité concernée) avec d’autres médicaments, de l’hépatite C chronique 7 quel que soit le stade de fibrose hépatique chez l’adulte :
– infecté concomitamment par le VIH, chez l’adulte présentant une cryoglobulinémie mixte (II et III) systémique et symptomatique,
– atteint de lymphome B associé au VHC,
– en attente de transplantation d’organe ou ayant fait l’objet d’une transplantation d’organe,
– chez l’adulte en hémodialyse,
– présentant des manifestations extra-hépatiques du virus de l’hépatite C,
– infecté par le virus de génotype 3 ou co-infecté par un virus à tropisme hépatique.

Le traitement, en association ou non (en fonction de la spécialité concernée) avec d’autres médicaments, de l’hépatite C chronique 7 chez l’adulte à risque élevé de transmission du virus : usagers de drogues avec échange de matériel, personnes détenues, femmes en désir de grossesse ou toute autre personne pour laquelle la RCP estime le risque de transmission élevé.

La dispensation par les PUI aux patients ambulatoires ne pourra pas excéder 28 jours de traitement.»

Vous trouverez également à la fin de la circulaire, les résultats de l’INSTRUCTION N° DGOS/2016/83 : mise en œuvre d’une enquête nationale sur le déploiement des RCP Hépatite C (17 750 dossiers de patients ont été présentés en France en 2015)

Ministere de la Santé

Journée Nationale Hépatites – Discours Frédéric Chaffraix au Ministère de La Santé le 25 Mai 2016

JOURNEE NATIONALE HEPATITES

25 MAI 2016

MINISTERE DE LA SANTE

Discours de Frédéric CHAFFRAIX
Vice-président du comité de suivi du
Rapport National de Recommandations
sur la prise en charge des personnes infectés
par les virus de l’hépatite B et de l’hépatite C

Monsieur le Président du comité de suivi du rapport de recommandations 2014,

Madame la Vice-présidente,

Mesdames et Messieurs les membres du comité de suivi,

Mesdames et Messieurs les acteurs de l’hépatologie, de l’addictologie et de l’infectiologie

Un an s’est déjà écoulé depuis la dernière journée nationale de lutte contre les hépatites, et nous parlons encore et toujours de l’accès au traitement pour tous les patients porteurs d’une hépatite chronique C.

En effet, ce combat a animé chacun d’entre nous ici, certain un peu plus que d’autres, de manière différente, à côté des patients d’une part et en lien avec les décideurs institutionnels et industriels d’autre part.

Les patients en attente de traitements sont nombreux, si nombreux que les témoignages ne sont pas très difficiles à obtenir tant la vie pour chaque malade avec le virus est compliquée, au niveau médical mais aussi social et psychologique. La fatigue, les troubles de l’humeur, les douleurs musculaires ou articulaires et bien d’autres, ont laissé place à la colère, la révolte, la résignation et la déprime, pour les patients qui attendent que cette épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes ne disparaisse.

D’autres sont plus actifs et ont fait le nécessaire pour trouver des solutions personnelles pour enrayer leurs maux et mettre fin à leurs souffrances. Certains se sont pris d’un intérêt soudain pour un voyage en Asie (en Inde ou en Bangladesh par exemple) ou encore en Afrique (en Egypte ou en Algérie) en espérant revenir avec l’antidote tant attendu de tous leurs malheurs ou bien avec une guérison. Mais ce voyage à haut risque en vaut bien la peine pour certains qui vivent avec leur virus depuis 30, 40 ou 50 ans. Afin de caresser l’espoir de se sentir libéré et délivré de cet intrus qui s’est installé en eux.

La devise de la France n’est-elle pas la Liberté (celle de ne pas vivre avec un virus), l’Egalité (celle d’avoir les mêmes droits au traitement que son voisin), et la Fraternité (celle de favoriser l’entraide et le soutien mutuel)?

Nous avons des traitements aujourd’hui dont nous rêvions tous il y a encore 5 ans. Souvenez-vous en 2011 quand SOS hépatites demandait à Nora BERRA alors Ministre de la Santé, la possibilité d’avoir des tests rapides pour diagnostiquer le VHC. Test qu’elle nous avait promis pour la fin de l’année 2011… Alors oui, enfin, nous avons ces fameux TROD VHC (ou d’ici quelques jours) et certains osent dire qu’ils ne servent à rien sans le traitement pour tous les patients.

Penser ainsi c’est faire outrage à tous les patients porteurs d’une hépatite B chronique, qui bien que dépistés n’ont pas accès à un traitement pour guérir, alors est-ce pour autant qu’il nous faut arrêter de dépister l’hépatite B ???

Devrions-nous nous passer de dépister les usagers porteurs de l’hépatite C au risque qu’ils ne soient pas F2 sévère, F3 ou F4 ? Et s’ils l’étaient justement ? Ne pourrions-nous pas leur éviter un cancer du foie ou une transplantation ?

Non, ce combat doit aussi continuer et au delà de l’accès universel, car pour espérer mettre fin à l’épidémie d’hépatite C il nous faudra redoubler d’efforts et de stratégies pour orienter et dépister les nombreux usagers du système de santé voir même ceux qui en sont en dehors et qui ignorent qu’ils portent en eux cette maladie virale.

Le dépistage est un fabuleux outil de prévention car il va permettre à chacun de connaitre son statut et en cas de séropositivité de pouvoir faire le nécessaire pour être accompagné et prendre les bons réflexes pour ne pas contaminer d’autres personnes (entourage, famille, enfants). Dès que les traitements seront disponibles nous pourrons ainsi leur proposer. Cet axe constitue donc un double enjeu.

Le dépistage des maladies du foie par un FibroScan conjoint à ces tests rapides, constitue également un enjeu fondamental afin de pouvoir obtenir un diagnostic complet en une seule consultation et diminuer ainsi le temps d’attente insupportable pour les patients, entre les différents examens médicaux. Ne serait-il pas intéressant de proposer à chaque personne un test de dépistage complet une fois dans la vie ?

L’accès au traitement pour tous est une très bonne chose, mais allons au-delà et commençons à demander une égalité dans la qualité d’accès aux soins et la qualité des soins pour chaque malade.

Pourquoi certains auraient le droit à de l’éducation thérapeutique et pas les autres sous seul prétexte qu’ils ne sont pas suivi dans un centre hospitalier (ou un centre de soins) ? Un accompagnement (recommandé) pour chaque patient permettra également de faciliter le suivi post guérison virologique et d’évaluer les dommages collatéraux provoqués par l’hépatite et les traitements.

Chaque malade a droit à un traitement mais avec un accompagnement dans le soin de qualité. Quels sont aujourd’hui les professionnels de santé qui peuvent leur proposer dans ces conditions? Peu d’acteurs le sont faute notamment aux faibles moyens financiers (et humains) investies par les pouvoir publics dans l’organisation des soins en hépatologie notamment pour les services experts (dans lesquels je crois profondément). Voilà tout l’enjeu du traitement pour tous les patients porteurs d’une hépatite chronique C.

Cette lutte que nous menons encore aujourd’hui malgré les annonces (encourageantes ?) de Madame la Ministre (ce matin).

N’oublions pas en cette journée nationale, l’hépatite B trop souvent ignorée ou mise de côté, qui est également un enjeu colossal au vue de l’épidémie et des modes de contaminations. Il nous faut penser comment améliorer les différents éléments qui jalonnent ce parcours de santé, de la RDR (vaccination) à la prise en soins et au suivi des malades.

Il serait souhaitable que sortent également dans un court délai, après l’avis de la HAS, les tests rapides pour orienter dans le diagnostic de l’hépatite B afin de pouvoir être en adéquation avec le rapport de recommandations qui insiste sur le connaissance du statut sérologique des hépatites et du VIH. Le Test rapide unique faciliterait le travail de tous les acteurs de terrain.

Et pour finir cet arsenal d’outils de prévention, à quand l’accès gratuit (ou remboursé à 100%) du vaccin contre l’hépatite B  pour tous les usagers?

Demandons aux personnes contaminées par l’hépatite B ce qu’elles pensent du vaccin, elles vous diront que si elles avaient eu la possibilité de le faire elles l’auraient fait pour éviter de se retrouver avec une maladie transmissible à vie qui provoque des difficultés sociales et qui peut les amener à une cirrhose et à un cancer du foie.

Il ne devrait pas y avoir de débat pour ce vaccin mais un accès universel facilité.

Les hépatants B ont, eux aussi, le droit à un traitement curatif pour tous. Nous verrons cette après-midi avec Fabien ZOULIM quelles sont les perspectives de traitement pour ces patients à l’heure actuelle.

Je rêve du jour où l’ampleur de notre combat contre l’hépatite C déteindra sur celui de l’hépatite B et de la vaccination.

La lutte contre les hépatites est loin d’être gagnée et il nous faudra nous réunir encore plusieurs années et chercher ensemble des solutions avant que nous puissions dire : nous avons vaincu l’épidémie des hépatites !

Un traitement pour tous, Une guérison pour chacun, Une vaccination universelle !

Merci de votre attention.

En savoir plus sur le Rapport de recommandations sur la prise en charge des hépatites B et C

JNH2016_6

La Journée Nationale contre les Hépatites 2016 en Alsace

COMMUNIQUE DE PRESSE

25 MAI 2016

sous l’égide du Ministère de la Santé ministere_sante

partenaires_region

LES HEPATITES ET LES MALADIES DU FOIE:

SE FAIRE DEPISTER C’EST ETRE ACTEUR DE SA SANTE,

POUVOIR CONTROLER OU GUERIR DE SA MALADIE

La moitié des personnes ignore leur maladie qui est le plus souvent silencieuse. Les hépatites chroniques B et C concernent 500 000 personnes en France, et 25 800 personnes en Alsace. Trois fois plus de personnes sont séropositives aux hépatites virales B et C par rapport au VIH. En l’absence de dépistage et de traitements, ces hépatites chroniques peuvent évoluer vers une cirrhose et/ou un cancer du foie.

Une personne informée et dépistée réduit les risques de transmission du virus.

 Le Rapport national de Recommandations sur la prise en charge des personnes infectées par les hépatites B et C propose de réaliser les tests de dépistage systématiquement avec celui du VIH, car il existe des facteurs de risque identiques.

 Cette année nous proposerons ainsi un dépistage des maladies du foie par un examen rapide et non invasif (le FibroScan) ainsi que l’orientation des personnes sur leur statut sérologique des hépatites B et C et du VIH par des Tests Rapides d’Orientation diagnostique (TROD) en 20 à 30 minutes, au cours des journées du 25 mai et du 8 juin à Strasbourg et plusieurs autres actions de prévention sur la période de mai à juin 2016.

 A Mulhouse, 9 actions de prévention et d’information seront mises en place pour échanger avec la population sur cette même période.

Plus de 7 000 nouvelles contaminations surviennent tous les ans. Plus de 2 000 sont évitables grâce à la vaccination contre l’hépatite B.

Les hépatites B et C, sont responsables de 4 000 morts chaque année en France et d’un mort toutes les 30 secondes dans le monde ! C’est plus que les accidents de la route, et 12 fois plus que le Sida aujourd’hui !

 Les traitements actuels avec les antiviraux à actions directes permettent de guérir 95% des patients atteints d’une hépatite C avec l’élimination définitive du virus. Pour l’hépatite B les traitements permettent de contrôler la multiplication du virus et de limiter la progression de la maladie.

 Informez-vous, Agissez, Faites un test !

 

Télécharger le Dossier de Presse complet

Télécharger l’Affiche de la JNH 2016 en Alsace

 Programme des actions Bas-Rhin

Date Horaires Lieu Action
Mercredi 11 mai 14h-17h Association GALA Strasbourg Action d’information et de prévention auprès des usagers
Mardi 17 mai 10h-18h Hall d’accueil du Nouvel Hôpital Civil des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Stand d’information+ proposition de Dépistage des maladies du foie par FibroScan et TROD
Mercredi 18 mai 10h-18h Hall d’accueil du Site d’Hautepierre des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Stand d’information+ proposition de Dépistage des maladies du foie par FibroScan et TROD
 Mardi 24 mai 10h-14h Hall d’accueil de l’IUT Robert Schuman d’Illkirch Stand d’information et de prévention auprès des étudiants
Mercredi 25 mai 10h-18h Pont du Marché devant laPlace des HallesStrasbourg Stand d’information+ proposition de Dépistage des maladies du foie par FibroScan et TROD
Mercredi 1er juin 9h-20h Centre commercialPlace des Halles Strasbourg Stand d’information
Mercredi 8 juin 10h-18h Centre Commercial Auchan Strasbourg Hautepierre Stand d’information et de prévention+ proposition de Dépistage des maladies du foie par FibroScan et TROD
Lundi 13 juin 10h30-17h EPSAN BrumathSelf du personnel et cafétéria des résidents Stand d’information et de prévention auprès du personnel et des résidents
Jeudi 16 juin 9h30-11h30 Association GALAStrasbourg Action d’information et de prévention auprès du personnel

 

 

partenaires_67

 

 Programme des actions Haut-Rhin

Date Horaires Lieu Action
 Lundi 9 mai  11h-14h Université de Haute AlsaceCampus Illberg à Mulhouse Stand d’information et de préventionauprès des étudiants
 Mardi 10 mai  13h-16h Centre Régional Information Jeunesse (CRIJ) à Mulhouse Stand d’information et de prévention
 Lundi 23 mai  11h-14h Université de Haute Alsace IUT à Mulhouse Stand d’information et de prévention
Jeudi 26 mai 9h30-12h Dispositif « Garanties Jeunes » au CRIJ à Mulhouse Action d’information et de prévention auprès de groupes de  jeunes de 18 à 25 ans relevant du dispositif « Garanties jeunes »
Jeudi 26 mai 14h30-17h30 Aléos, Résidence La Rochelle à Mulhouse Stand d’information et de prévention auprès des résidents
Jeudi 2 juin 9h-11h30 Foyer Adoma, RésidenceLe Soleil à Mulhouse Stand d’information et de prévention auprès des résidents
Jeudi 2 juin 14h30-17h30 Résidence Vauban à Aléos à Mulhouse Stand d’information et de prévention auprès des résidents
Jeudi 9 juin 10h-16h Hall d’accueil du Centre Hospitalier Emile Muller à Mulhouse Stand d’information et de prévention
Vendredi 17 juin 14h-15h30 Centre socioculturel Wagner à Mulhouse Echange autour d’un café-santé à destination des habitants de ce quartier

partenaires_68