Nous recrutons un(e) Chargé.e de projet en promotion de la santé en Lorraine

Sous l’autorité du Président régional ou de la personne mandatée par ce dernier et en lien avec le Bureau Régional, il/elle est en charge de :

Missions :

Administratif :

  • Concevoir, mettre en œuvre, suivre et évaluer des projets de santé publique (information, prévention, accompagnement dans le soin) auprès du grand public et de publics spécifiques, information des professionnels de la santé et du social aux problématiques des hépatites, des maladies du foie, de la promotion de la santé.
  • Participer aux réunions d’équipe et, le cas échéant, aux réunions des organes décisionnels de l’association.
  • Gestion du local administratif lorrain basé à Nancy et de l’équipement qui en découle, dans le but de rendre visible l’association et ses activités, de permettre la diffusion de l’information, l’organisation de réunions en son sein ainsi qu’un espace de travail/rencontre pour l’équipe bénévole.
  • Elaboration, surveillance et suivi des dossiers de demandes de subvention auprès des financeurs et transmettre les données aux personnes concernées.
  • Organiser une communication :
    • Créer des outils de communication,
  • Rechercher de nouveaux documents de prévention,
  • Veille informationnelle sur les hépatites, les maladies du foie et leur prise en charge
  • Gestion des documentations propres à l’Association,
  • Participer à la gestion du site internet (WordPress) et des réseaux sociaux de l’association.
  • Participer au développement des missions de l’association.
  • Rendre compte périodiquement de l’avancement des actions en cours auprès de son supérieur hiérarchique désigné et du président de l’association.
  • Recueillir les données permettant d’assurer la rédaction du rapport d’activité chaque année.

Opérationnel :

  • Préparation, organisation, participation et bilan administratif, matérielle et technique des actions de terrain envers les différents publics.
  • Coordonner et suivre l’activité d’une équipe de bénévoles.
  • Relation avec la presse, en lien et avec autorisation du président ou un autre membre du bureau régional expressément désigné par ce dernier.
  • Participation aux événements de la vie associative régionale et nationale.
  • Participer aux groupes de travail, réseaux et plateformes d’échanges organisés par les villes et institutions sur le territoire dans les domaines de la santé et du social.
  • Présenter l’association, rechercher et mettre en œuvre avec d’autres structures, des partenariats locaux dans les domaines de la promotion de la santé autour des hépatites et des maladies du foie
  • Développer et mettre à jour des outils pédagogiques et de prévention.
  • Accompagner les patients vers le dépistage grâce à l’outil des Tests Rapides d’Orientation Diagnostique (TROD) de l’Hépatite C et du VIH lors des permanences d’accueil et lors d’actions hors les murs.
  • Participer le cas échéant, aux réunions du Bureau Régional, du Conseil d’Administration et à l’Assemblée Générale de l’association.
  • Proposer et mettre en œuvre, en lien avec le président et le bureau, des projets de développement et des actions visant à améliorer la prise en soin des hépatants (action d’écoute, d’information, de formation…)
  • Créer et gérer une liste de personnes ressources vers qui orienter les personnes rencontrées et vers qui les bénévoles peuvent se tourner, pour un conseil (associations, centres médico-sociaux, services d’hépato-gastroentérologie, infirmiers hospitaliers et libéraux, assistantes sociales, avocats, centres hospitaliers, médecins généralistes, psychologues, psychiatres, diététiciens, addictologues…)
  • Peut réaliser des permanences d’accueil en lien avec les membres mandatés par l’association.
  • Peut être mandatée pour représenter l’association.
  • Toute autre action pouvant servir, aider et faciliter le travail des bénévoles de l’association.

Compétences :

  • Connaissances (à minima notions) en santé sexuelle, en promotion de la santé et en relation d’aide
  • Une bonne connaissance des mécanismes des addictions et du rôle du foie serait un plus
  • Habilitation à la réalisation de TROD VIH et VHC (formation assurée par l’association le cas échéant)
  • Compétences en méthodologie de projets
  • Bonnes connaissances des actions de formation, d’animations et des techniques de l’aller vers
  • Capacité d’organisation et de travail seul et/ou en équipe et capacités de négociations
  • Adhésion au développement d’activités innovantes
  • Savoir collecter, traiter et transmettre les informations oralement et par écrit.
  • Gestion du temps et des priorités.
  • Connaissances des structures sanitaires et sociales (institutionnelles et associatives)

Qualité :

  • Organisation/Anticipation
  • Réactivité
  • Rigueur et qualités relationnelles, avec les usagers comme les institutions
  • Comprendre les besoins des différents interlocuteurs
  • Adhésion aux règles éthiques et de fonctionnement
  • Capacité d’adaptation
  • Discrétion

Conditions générales d’exercice de l’emploi :

Nécessite :

  • Une grande disponibilité. Le poste implique des déplacements sur la territorialité couverte par l’association et ponctuellement sur le territoire français.
  • Des connaissances sur le secteur associatif dans le domaine de la santé et les dispositifs d’accès et de prise en soin des patients.
  • Une maîtrise des outils informatiques : internet, mailings, suite bureautique Office (Word, Excel, Powerpoint…)
  • Bon sens du relationnel et de l’adaptation, respect des usagers.

Salaire : 1600€ Brut, CDI avec une période d’essai de 2 mois renouvelable 1 fois

Chèques déjeuner/ Mutuelle/ Participation frais transport

A pourvoir dès que possible

Le premier entretien aura lieu au siège de l’association à Strasbourg

Envoi des CV et lettres de motivation à l’attention de Monsieur Frédéric Chaffraix à l’adresse suivante : emploi.lorraine@soshepatites.fr

 

Ségur de la Santé : 600 jours pour transformer l’essai

« Trop souvent à une chose la pensée est douce et l’expérience amère » Petrarque

Clap de fin pour le Ségur. Après un volet d’annonces financières, place aux annonces structurelles ! Une semaine après la signature des accords salariaux, Olivier Veran a annoncé hier trente-trois mesures pour réorganiser notre système de santé. Nous nous félicitons des annonces, et, parmi les 33, quelques-unes attirent favorablement notre attention :

• La création de 4 000 lits « à la demande » et la réduction de la part de tarification à l’activité (T2A) ;
• Les mesures concernant les inégalités territoriales de santé, notamment le renforcement des permanences d’accès aux soins de santé (PASS), le développement de 60 centres de santé et la mise en place d’une instance « stratégique des inégalités de santé » en région, comprenant des associations d’usagers ;
• Le développement d’un Service d’Accès aux Soins (S.A.S.) avec un numéro d’appel unique pour un accès rapide à un professionnel de santé par tous les patients sur tout le territoire ;
• La mutation appelée de nos voeux des CRSA qui deviendraient un véritable « parlement de la santé » en région et le renforcement de l’échelon départemental des ARS en garantissant leur autonomie et l’indépendance de leurs décisions.
• Le virage développement durable pour tous les établissements de santé ;
• L’annonce de la tenue d’un futur « Ségur de la santé publique » dès la rentrée prochaine (et la prise en compte de la santé environnementale ? à voir !)

Pour rappel France Assos Santé avait proposé aux pouvoirs publics 94 mesures sur tous les aspects. Nous avons donc été entendus sur des mesures fortes et structurantes pour réformer le système de santé, telles que l’accès aux soins, le renforcement de la santé publique ou la refonte des instances de démocratie en santé sur les territoires.

Cependant, nous sommes très attentifs sur l’application de ces annonces sur le terrain. Gérard Raymond précise : « Nous serons vigilants à ce que ce panel de 33 annonces du Ségur ne finisse pas comme les 54 mesures de la réforme ma santé 2022 : sous la pile réglementaire ! Nous, associations d’usagers, souhaitons plus que jamais être parties prenantes du déploiement de ces mesures sur le terrain, contrairement à ce qui s’est passé pendant la COVID où la démocratie en santé a été mise entre parenthèses dans bien des territoires ! ».

Notre attention porte notamment sur la place indispensable que les associations d’usagers devront prendre dans le déploiement des mesures mais aussi et surtout le calendrier de mise en oeuvre. Comment réformer structurellement notre système en 600 jours ? France Assos Santé est et sera vigilante sur la bonne exécution de la stratégie annoncée dans le temps imparti.

Contact presse : 01 53 62 94 42 – communication@france-assos-sante.org

Pour retrouver la version originale du communiqué de presse de France Assos Santé datant du 22 juillet 2020, cliquez ici.